Acheter un vélo lorsqu'on est étudiant (ou chômeur)

University Avenue cyclists by Richard Masoner
University Avenue cyclists by Richard Masoner

Etudiantchômeur, des statuts qui ne font pas forcément rêvés... et pourtant, ces statuts, qu'ils soient fictifs ou pas d'ailleurs, peuvent s'avérer être un argument de poids pour conclure une vente à bas prix. 


Le rendez- vous avec le vendeur est concluant : ce vélo d'occasion vous plaît, il est vintage, en bon état et prêt à rouler, ne reste qu'à négocier le prix. 


C'est précisément à ce moment là, qu'il ne faut pas hésiter à négocier en précisant très naïvement son statut " ah, je suis étudiant (ou chômeur ça passe aussi) et c'est pas forcément le prix que je mettais fixé pour un vélo peugeot."


En effet, Velook a constaté à plusieurs reprises que le premier prix annoncé par le vendeur n'est jamais le bon, une marge de discussion est forcément possible...notamment pour les VTT occasion.


Dans son élan de générosité, de pitié ou d'agacement d'ailleurs, l'acheteur proposera assez spontanément un prix plus ou moins diminué. Dans le cas contraire, c'est à dire face à un acheteur quelque peu capitaliste, enchérissez en précisant davantage votre situation : "je suis étudiant boursier à Lyon II en 2ème de socio, et c'est vrai que ce vélo ancien serait pratique pour me rendre sur le campus"


Que vous soyez bon ou mauvais commerciaux, ces arguments sont à la portée de tous, l'important étant de "mener la négo" de façon spontanée et naturelle. Pensez- y: ces arguments sont à bannir pour acheter un vélo enfant :-)







Écrire commentaire

Commentaires : 0