Trouver un vélo d'occasion sur "label Emmaüs", la boutique en ligne solidaire !

Qui a dit qu'une institution née en 1949 ne pouvait pas se moderniser et suivre les évolutions de son époque? Qui a dit qu'une association fondée par un abbé ne pouvait pas créer une start-up ? Tous ceux qui l'on penser ont eu tort !

 

En effet, depuis le 8 décembre 2016, Emmaüs France a lancé sa plateforme en ligne de vente d'objets provenant directement de leur communauté : Label Emmaüs. C'est déjà un grand succès mais aussi une nouvelle opportunité pour dénicher un vélo d'occasion.




Comment ça marche ?

Label Emmaus est une véritable place de marché où les bric-à-brac Emmaüs déposeront une sélection d'objets "Tip-top" dont des vélos d'occasion. Les particuliers pourront acheter en toute sécurité sur le site internet et se faire livrer le beau vélo vintage de leur choix !

C'est aussi simple que ça et en vidéo ça coule de source...

Les vélos d'occasion du Label Emmaüs

Evidemment comme tout site de vente d'objet d'occasion, le vélo aura une place importante dans ce projet.

A l'ouverture le site en propose déjà 4 et d'après nos sources, leur nombre ne devrait pas arrêter d'augmenter dans les prochains mois.

Tous ces beaux vélos seront disponibles en retrait en magasin.

 

Evidemment, vous pourrez toujours vous rendre en boutique Emmaüs pour chiner le vélo de vos rêves. L'accueil y est toujours bienveillante. Pour l'anecdote, nous vous recommandons d'aller rencontrer Patrick dans son atelier vélo à la communauté Emmaüs Avenir à Neuilly sur Marne. C'est un expert de la réparation de vélo.

Et la solidarité dans tout ça ?

Si il y a bien une valeur qui caractérise Emmaüs, c'est bien la solidarité et la lutte contre la pauvreté.

Avec "Label Emaüs", on est vraiment pas déçu.

D'abord, "Label Emmaüs" est une société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) dont la gouvernance originale et partagée permet de concilier une activité économique avec une finalité sociale en intégrant toutes les parties prenantes : salariés, vendeurs de la marketplace, partenaires économiques et institutionnels, particuliers sympathisants et acheteurs solidaires. Elle est "désintéressée" c'est à dire qu'il n'y aura jamais d'actionnaires à "engraisser"... Elle vise l'équilibre économique à moyen terme et c'est déjà pas mal.

Ensuite, elle permet aux compagnons participant au projet de se former à de nouvelles compétences : photographie, webmarketing, upcycling...

 

Enfin, toutes les ventes sont reversées aux communautés participantes et une petite commission revient à la start-up solidaire pour couvrir ses frais de fonctionnement.

bONUS : La carte interactive des boutiques physiques emmaüs

Cliquez sur l'image pour accéder à la carte interactive.




A lire aussi



Écrire commentaire

Commentaires : 0