12 prédictions improbables pour 2020

Découvrez les bonnes et mauvaises nouvelles du monde du vélo d'occasion

L'année 2020 vient tout juste de débuter et avec elle son lot d'article sur les prédictions géopolitiques, sportives, économiques... Il n'en manquait une : les prédictions vélo !

Nous vous proposons de découvrir les actualités probables et parfois improbables qui émailleront les 12 prochains mois. Toutes ces idées ne sortent pas notre boule de cristal, ni d'un jeu de tarot, mais simplement de nos petits cerveaux de cyclistes et de passionnés de vélos d'occasion.

Nous avons volontairement décrit ces prédictions au présent et non au futur. Elles ont l'air encore plus crédibles et ça nous a simplement beaucoup amusé.

Janvier : La convention citoyenne pour le climat met le développement du vélo dans son top 3

Logo convention citoyenne pour le climat

Avez-vous entendu parlé de la Convention citoyenne pour le climat ?

Ce n'est ni une nouvelle association ni un groupe Facebook mais une forme nouvelle d'instance de représentativité décidée par le gouvernement et dont l'idée a germé dans la société civile. Pour en savoir plus, nous vous recommandons de consulter le site internet officiel.

Pour le définir simplement, rien de mieux que l'introduction de la page Wikipédia : "La Convention citoyenne pour le climat, également appelée Convention citoyenne pour la transition écologique, est une convention française, constituée en octobre 2019, qui regroupe 150 citoyens tirés au sort et constitués en assemblée de citoyens, appelés à formuler des propositions pour lutter contre le réchauffement climatique".

D'après le calendrier prévisionnel de la convention, les premières pistes de solutions identifiées devraient être publiées à partir du 10 janvier 2020.

Sans surprise le développement des mobilités actives et plus particulièrement du vélo fait partie des mesures phares recommandées par cette assemblée de citoyens.

Février : De nombreuses autorités organisatrices de transport lancent leur propre "Véligo Location" face au succès Francilien

Description veligo location

La région Île de France, à travers IDF Mobilité (ex-STIF), propose un service de location de vélos à assistance électrique depuis plusieurs semaines : le Véligo location. Ces vélos bleus ont envahi les pistes cyclables de la capitale. Le succès de cette opération n'est pas démenti. Complémentaire des solutions de leasing, de vélos en libre service de type Velib ou des vélos d'occasion, Véligo Location répond à un réel besoin et permet à un nouveau public de démarrer le vélotaf.

Ce modèle de location de courte durée (seulement 6 mois non renouvelable) a donné des idées aux autres autorités organisatrices de transport qui quadrillent la France. Elles sont très nombreuses à publier leur marché public pour mettre en place cette solution de mobilité dès la rentrée de septembre 2020.

Mars : Beaucoup de promesses électorales en matière de politique cyclable locale

Logo piste cyclable

Les prochaines élections municipales se dérouleront les 15 et 22 mars prochains. Pour la première fois, le vélo aura une place importante durant les débats entre les candidats et sur les tracts des différentes listes, toute étiquette politique confondue. Le vélo est devenu un sujet à la mode pour les femmes et les hommes politiques. L'article de Stein van Oosteren, reprenant les propose d'Olivier Razemon, l'explique très bien : "les élus ont compris qu’investir dans le vélo est "bankable" : ça rapporte politiquement et ça ne coûte pas grand-chose financièrement."

La surenchère en matière de politique cyclable locale promet de belles et parfois irréalistes promesses électorales. Si 50% de projets sont réalisés, on ne s'en plaindra pas. Ce sera toujours mieux que ce qui n'a encore jamais été fait !

Avril : L'arrivée des premiers vélos électriques biplaces en libre service

Pony bike biplace

L'année 2018 avait été marquée par le boom des vélos en libre service dans les grandes villes de France.

L'année 2019 a été marquée par l'arrivée massive des trottinettes électriques sur les trottoirs des métropoles françaises.

2020 sera marqué par l'arrivée des vélos électriques biplaces et cette innovation est française !

Poney bike, Start-up française, lance ce nouveau concept à Bordeaux et Angers.

Malgré quelques dégâts au démarrage (pas mal de casse comme pour toute nouvelle solution de mobilité disponible en libre service), cette solution remporte un tel succès, que la ville de Paris accorde un droit à l'expérimentation pour cette jeune société française alors même qu'Anne Hidalgo avait promis de limiter à 3 sociétés uniquement l'accès aux rues parisiennes.

Face à l'afflux de demande, Paul-Adrien Cormerais, fondateur de Pony Bike, promet une commercialisation grand public dans les prochains mois.

Mai : La sécurité routière relance son marché de communication face à l'inefficacité de ses campagnes

Mois après mois les campagnes de communication de la sécurité routière déçoivent. Malgré toutes les bonnes intentions, les messages deviennent de plus en plus incompréhensibles notamment pour sensibiliser les automobilistes au respect du partage de la route avec les cyclistes.

Par chance, le contrat liant la société de communication et la Prévention Routière est arrivé à terme. Une nouvelle entreprise va pouvoir être choisi. Croisons les doigts pour qu'elle soit plus efficace.

Juin : Avec quelques mois de retard, le premier Ufeel, vélo électrique sans batterie, est commercialisé

Un vélo à assistance électrique sans batterie ni rechargement, c'est la promesse de la startup Ufeel. Annoncée pour le printemps 2020, les premiers modèles ne sont finalement disponibles qu'à partir de juin.

Alors que les internautes étaient sollicités pour choisir le style de ce vélo nouvelle génération, la version sortie d'usine est finalement un peu éloignée des prototypes d'origine... Malgré la déception des obsédés du "beau" et du "design", la promesse d'un vélo électrique écolo est tenue. Malheureusement son prix le rend encore inaccessible au plus grand nombre. 

Juillet : Les vélos font leur apparition au défilé du 14 juillet

Pour la première fois depuis plus d'un demi-siècle, des cyclistes circuleront sur les champs Elysées durant la parade militaire du 14 juillet.

Si l'infanterie cycliste n'existe plus, une brigade de policiers municipaux sera mis à l'honneur. Ce sont plus de 25 policiers municipaux de toute la France qui défileront à vélo.

Malheureusement ces cyclistes passeront au second plan. La parade de 50 drones militaires a retenu toute l'attention du public et des médias.

Août : Brune Poirson passe ses vacances à vélo, le long de la ViaRhôna et en famille

Photo de Keith Allison
Photo de Keith Allison

Le 1er ministre a demandé à ses ministres de ne pas partir en vacances à plus de 4 heures de transport de Paris. En outre, les dernières élections municipales ont placé les enjeux climatiques au sommet des préoccupations des Français devant l'insécurité et le chômage.

Brune Poirson, secrétaire d'état auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, est aperçue à vélo près de Montélimar sur la ViaRhôna accompagnée de sa fille et de son mari. Son vélo est équipé d'un addbike (sorte de vélocargo conçu par une Startup lyonnaise)

"Coup de com" ou réelle envie de cyclotourisme, le symbole reste important !

cyclotourisme trocvelo
Crédits : D. Valente/Terra

Septembre : Isabelle Lesens rejoint "Touche pas à mon poste"

A chaque rentrée, ses surprises médiatiques ! Isabelle Lesens, expert vélo et blogueuse (on vous recommande d'ailleurs de suivre ses billets sur son blog), devient chroniqueuse dans l'émission Touche pas à mon poste de Cyril Hanouna.

L'animateur, autant aimé que détesté, se déplace en vélo électrique dans Paris depuis plusieurs mois. De plus en plus sensible aux problématiques de mobilité, il avait invité Isabelle lors d'une émission spéciale "élection municipale" en février dernier. Face à l'assurance, à l'aisance et au franc parler d'Isabelle, il lui propose de participer une à deux fois par mois dans son émission hebdomadaire.

La cyclosphère, très surprise, se déchire sur cette opportunité de parler vélo durant une émission très populaire et pas toujours du goût des défenseurs du vélo de la première heure. Comme à son habitude, Isabelle répond à ses détracteurs dans un billet de blog pinçant et poursuit sa collaboration sur C8.

Octobre : Le premier bike car fait son apparition au salon de l'automobile à Paris

Concept VIRTUE PEDALIST
Concept VIRTUE PEDALIST

Pour la première fois, un constructeur automobile propose un "bike car" lors du salon de l'automobile à Paris.

Si les voitures électriques font de plus en plus un carton et que les SUV font l'objet de show toujours plus extravagant, un concept "car à pédale" et à assistance électrique, est présenté en exclusivité.

Le constructeur chinois GOOLY, aux ambitions internationales, a crée la surprise avec ce véritable vélo permettant de transporter jusqu'à 3 personnes à la fois. Si aucune date de commercialisation en Europe n'a été annoncée en raison du coût des taxes douanières pour les vélos fabriqués en dehors de l'Union Européenne, 500 pré-commandes ont déjà été enregistrées pour le marché chinois.

Source réelle du concept bike car: https://www.kickstarter.com/projects/440746667/virtue-pedalist?token=e99d8f52

Novembre : Les box vélo poussent comme des champignons dans les villes de France

Crédit : Ville à Vélo
Crédit : Ville à Vélo

Les premières promesses électorales "vélo" sont réalisées dans de nombreuses villes françaises. Si les aménagements cyclables prendront plusieurs années pour voir le jour, en revanche un nouveau type de mobilier urbain voit le jour dans les rues de plus d'une centaine de villes françaises : des box de rangement.

Ces communes ont décidé d'installer des box parking pour vélo sur des places de stationnement anciennement réservées aux voitures. Quelques communes avaient commencé à en installer en 2019 comme Lille et Montreuil. Très courant aux Pays-bas, ces box permettent de résoudre un frein important à l'adoption du vélo : ils limitent le vol de vélo.

Décembre : Le nombre de participant au baromètre Parlons Vélo bat un nouveau record

Chaque année, l'initiative "Parlons Vélo" permet à tous les cyclistes de l'hexagone de donner leurs avis sur la qualité des politiques vélos de leur territoire.

Alors que 180 000 cyclistes avaient participé en 2019, ce sont près de 300 000 qui ont répondu à ce nouveau baromètre 2020. Sans surprise, le classement des villes les plus cyclables reste le même...


A lire aussi


Écrire commentaire

Commentaires: 0