infographie des accidents à vélo d'occasion !

2005-2015 : 4598 accidents décortiqués

Ces dernières semaines, la presse s'est fait l'écho d'accidents de la route à vélo, parfois mortels. Ces événements tragiques peuvent aussi bien toucher des cyclistes professionnels à l'entrainement sur une départementale que des mères de famille allant chercher leur enfant à la crèche en pleine ville. 

Nous pensons évidemment à l'italien Michele Scarponi, vainqueur du Gira 2010, tué sur la route en avril dernier par une camionnette ou à la cycliste strasbourgeoise décédée en 2015 suite à un véhicule garé sur un piste cyclable.

Comment réagir face à ces situations ? Faut-il en parler au risque de dissuader de la pratique du vélo occasion? Faut-il nier la réalité de ces accidents au motif qu'ils sont statistiquement très inférieurs aux accidents à moto ou en voiture ? Comment en parler sans tomber dans la leçon de morale ? Qu'apporter de plus que les campagnes d'information des associations? Faut-il simplement les relayer et attendre qu'un maximum d'automobilistes prennent conscience de leur responsabilité au volant...

Ils nous a fallu choisir et voilà ce que ça donne : une infographie des accidents à vélo de 2005 à 2015.


Quelle est la source de données ?

Fin 2016, le ministère de l'intérieur publiait sur la plateforme d'ouverture des données publiques, sa base de données des accidents corporels de la circulation de 2005 à 2015.


Cette base de DONNÉES est-elle fiable ?

Malheureusement non ! En effet pour chaque accident corporel (soit un accident survenu sur une voie ouverte à la circulation publique, impliquant au moins un véhicule et ayant fait au moins une victime ayant nécessité des soins), des saisies d’information décrivant l’accident sont effectuées par l’unité des forces de l’ordre (police, gendarmerie, etc.) qui est intervenue sur le lieu de l’accident. Ainsi, ces données dépendent de saisies manuelles. Il y a donc des risques importants d'erreurs ou d'oublie. A ce titre, de nombreux champs ne sont parfois pas renseignés. On a décidé de faire avec.

Comment ont été traitées ces données ?

Soyons claire, nous ne savions pas "rassembler" toutes ces données dans un même fichier et en extraire un fichier xls simple à analyser. Nous avons donc solliciter la twittosphère et notamment les cyclistes bienveillant compétent en data. Avec beaucoup de bienveillance, @notedeufre alias Deuf, a bien voulu nous filer un coup de main et nous a livrer un fichier rassemblant tous les accidents corporels à vélo. 


Cette infographie est-elle sérieuse ?

Notre infographie a été réalisée avec sérieux mais... sans méthodes scientifiques, ni méthodologie cadrée. Nous ne sommes ni data-scientists, ni data-journalistes, juste des data-bloggeurs-amateurs. Les graphiques interactifs ci-dessous sont tous basés sur les données du ministère mais leur retraitement n'ait lié qu'à notre curiosité. Ainsi vous découvrirez beaucoup de banalités (exemple : les accidents à vélo ont plus souvent lieu sur la chaussée) et quelques infos inédites (exemple : 2 cyclistes sont décédés suite à des collisions avec des animaux sauvages...). Nous attendons avec impatience des recherches ou une étude plus sérieuse à partir de ces données.

Finalement, ça sert à quoi tout ça ?

Parler des accidents de vélo autrement, permettra peut-être à quelques uns de nos lecteurs de regarder les prochains cyclistes, non pas comme des obstacles, mais comme des co-usagers de la route à respecter.

Nous reprenons cette maxime d'Antonio Gramsci : "le pessimisme de la connaissance, n'empêche pas l'optimisme de la volonté" !

Avertissement : Velook n'est qu'un blog. Si les rédacteurs de ce billet ont mis toute leur bonne volonté dans la récupération des données utiles à cette infographie, des erreurs peuvent apparaître.


A lire aussi



Écrire commentaire

Commentaires : 0