Que valent les vélos électriques Intersport ?

Les vélos électriques Nakamura

Nakamura velo assistance électrique

Intersport aime se fixer des objectifs ambitieux. L’enseigne a en effet pour but, d’ici 2025, de passer devant Décathlon pour prendre la première place sur le marché du sport français. Mais est-elle à la hauteur en ce qui concerne les vélos électriques, de plus en plus prisés par les consommateurs ? Pour info, les vélos Intersport répondent au doux nom de Nakamura, comme la charismatique chanteuse française (levez la main si ce nom vous a immédiatement mis au moins un de ses tubes dans la tête). Côté design, l’apparence rétro de la branche électrique des Nakamura plaira sans aucun doute aux amoureux du vintage. Mais en dehors de cela, que valent vraiment ces VAE ? Tour d’horizon dans cet article.

Nakamura E-City 50 : pour les petits trajets en ville

Il s’agit du VAE le plus abordable de la gamme. Il ne coûte que 800 €, soit un peu plus que l’entrée de gamme Go Sport (600 €) et un peu moins que celle de Décathlon (900 €). Avec ses 22,5 kg, le Nakamura E-City 50 s’avère particulièrement léger et son couple moteur est plutôt satisfaisant (43 Nm). Il soulage donc efficacement les efforts lors des trajets prolongés ou du gravissement des petites côtes. Par ailleurs, sa batterie vous permettra de rouler jusqu’à 40 km sans recharge.

 

Le gros point négatif de ce vélo, c’est qu’il n’est pas très confortable. En effet, du fait de sa grande légèreté, le cadre n’absorbe pas bien les chocs. Par ailleurs, les pneus sont relativement fins et la position de la batterie, à l’arrière, peut engendrer des problèmes de stabilité. Mieux vaut ne pas trop s’éloigner des routes lisses et bien entretenues, donc.

 

Attention, il est fortement déconseillé de placer sur le porte-bagages des charges supérieures à 25 kg. Il vous sera donc difficile de transporter un enfant à l’arrière, si on tient compte du poids du siège vélo.

 

Notre avis : ce vélo peut vous convenir si vous ne comptez l’utiliser que sur des petits trajets, en ville et sur des routes en bon état.

Vélo electrique intersport

Nakamura E-City LTD : un vélo urbain avec une bonne autonomie

Le Nakamura E-City LTD coûte 1000 €. Son gros avantage par rapport au E-City 50, c’est son autonomie, puisque la batterie vous permettra de rouler jusqu’à 60 km. En revanche, avec ses 45 Nm, le couple moteur n’est pas beaucoup plus intéressant que celui de l’entrée de gamme.

 

Ce modèle offre une meilleure stabilité que son petit frère, pour un poids équivalent (environ 22 kg). En effet, la batterie est située au centre et à l’avant du cadre. Ce n’est pas très esthétique, mais cela permet au vélo de conserver un bon équilibre.

 

Autre avantage, le E-City LTD est doté d’un écran LCD à l’avant. Celui-ci permet de moduler le niveau de l’assistance électrique, de vérifier l’état de la batterie et de tenir le compte des kilomètres parcourus.

 

Notre avis : pour un prix équivalent, vous pourrez trouver des vélos avec une meilleure autonomie chez Go Sport, notamment le Scrapper E-Urban 2.0, qui peut rouler jusqu’à 80 km sans recharge. Toutefois, le fait qu’il allie légèreté et stabilité en fait un vélo intéressant pour celles et ceux qui souhaitent effectuer de nombreux trajets en ville.

Nakamura E-City 110 : un modèle plus performant pour diversifier ses trajets

Il s’agit du plus cher des vélos électriques de ville Nakamura, puisqu’il coûte 1 300 €. Vous payez avant tout la qualité du moteur. Ce dernier, qui possède un couple de 60 Nm, est équipé d’un capteur de puissance qui détecte la force de l’impulsion donnée par le pied du cycliste. Cela permet d’adapter automatiquement l’assistance électrique au niveau d’effort physique de la personne qui pédale.

 

L’autre point fort de ce vélo est son autonomie. À condition de ne pas gravir des collines toute la journée, vous pourrez tenir jusqu’à 70 km sans le recharger. Là encore, un écran LCD vous permettra de contrôler l’assistance électrique et de vérifier le niveau de charge.

 

Notre avis : l’intérêt de ce vélo est son capteur de puissance, qui permet une assistance électrique au plus proche des besoins du cycliste.

En conclusion, Intersport propose une gamme de vélos à assistance électrique relativement intéressante. Les différences avec les vélos de Go Sport ou Décathlon existent (poids, autonomie, puissance, prix) mais ces trois enseignes proposent néanmoins des produits comparables. Le plus utile est donc de les essayer et de vous faire votre propre avis.


A lire aussi


Écrire commentaire

Commentaires: 0