Aller au travail en bicyclette

Peut-il vous rapporter gros ?

Pixabay
Pixabay

La santé, l’écologie ou l’économie sont autant d'arguments qui vous amènent aujourd'hui à reconsidérer vos moyens de transports quotidiens. Hier, le choix porté systématiquement sur la voiture pour se rendre sur son lieu de travail n'est plus au goût du jour. Dans un contexte où le concept d'ecomobilité se retrouve dans toutes les bouches de nos dirigeants, le vélo doit devenir le moyen de déplacement privilégié surtout pour les petits trajets. Rien de plus simple, lorsque l'on sait que certains sites internet se sont spécialisés dans les VAE neufs ou d'occasion, comme Urban Wheel. Et vous serez même surpris d'apprendre qu'investir dans un bon vieux vélo d'occasion peut vous faire gagner de l'argent. Comment ça ?


Le vélotaf : des gains pour la santé

Pixabay
Pixabay

«  Pratiquez une activité physique quotidienne d'au moins 30 minutes ». Cette recommandation éternellement rabâchée par nos médecins est parfois un casse- tête à mettre en œuvre... Et pourtant, la solution est à portée de pédale... Abandonnez votre véhicule, générateur de particules fines et investissez dans une bonne bicyclette d'occasion. En plus d'adopter une attitude écologiquement responsable, vous améliorerez considérablement votre santé. Car c’est prouvé, pédaler 20 à 30 minutes quotidiennement préserve des maladies vasculaires et cérébrales mais aussi du diabète et des maladies coronariennes.

Optimiser ses déplacements - Ademe 2015
Optimiser ses déplacements - Ademe 2015

Le vélotaf : un gain de temps et de productivité

De plus, si l’on considère que « le temps c'est de l'argent » alors il est certain que rejoindre la communauté des « velotafeurs » ne pourra que vous faire gagner du temps et donc de l’argent. A cet égard, une étude menée par l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie a récemment montré que le vélo était le moyen de transport le plus rapide (gain ¼), dès lors que le trajet s’effectue dans un zone urbaine dense et que la distance est inférieure à 5 kilomètres. En terme de budget : investir dans un bon vélo d'occasion représente un certain coût, toutefois et même en y ajoutant les frais d’entretien, le tout cumulé restera toujours inférieur au coût engendré par une voiture ou un scooter.


Le velotaf : gain d'argents ? rien n'est moins sur...

Pixabay
Pixabay

Enfin, à l'image de ce qui existe chez nos voisins belges, l'Indemnité Kilométrique Vélo (IKV) a enfin été adoptée par nos parlementaires à l'été dernier. Ne reste qu'à attendre le décret d'application... Mais n’y voyez pas un moyen d’empocher des millions puisque selon un amendement récent le montant pourrait être plafonné à 200 € / an et / salarié et l’adoption de la mesure serait laissée à la libre appréciation de l’employeur...


Mobilisez vous pour l'IKV !


Ne laissez pas filer le projet initial d'IKV. Contactez vos parlementaires et défendez vos droits !

Envoyez un email à vos parlementaires et demandez leurs : "Pourquoi l'IKV est-il plafonné à 200€ et facultative? et que pensez-vous faire pour remédier à cette situation ? "


Contactez votre sénatrice/sénateur

Contactez votre député(e)




Au boulot à vélo

LE CHOIX GAGNANT


A lire aussi



Écrire commentaire

Commentaires : 0