Comment éviter les arnaques quand on ACHÈTE un vélo d'occasion ?

Velook et l'ArgusVeloVintage vous aident à ne pas tomber dans le panneau !

« Et mince, je me suis fais arnaquée sur leboncoin ! J’aurai du me douter que cette annonce de vélo sentait l’arnaque ! ! ! ».

Heureusement, vous n’hurlez pas comme cela à chacune de vos acquisitions sur le web. Parmi les millions d’annonces de vélos sur la toile (LeBoncoin, Ebay, Trocvelo…), une toute petite partie sont de vraies arnaques créant de très grands soucis.

Essayons de voir comment détecter les arnaques, comment se présentent-elles et surtout comment les éviter.

 

Tout d’abord, distinguons trois grandes familles d’arnaques pour les vélos d'occasion:

- les "fakes"

- les "vélos fantômes"

- les "transformés"

 

Il y en a peut être d’autre (les escrocs sont souvent inventifs) mais celles-ci nous paraissent les plus répandues.



Merci :


vélo au juste prix

1- Les fakes

Quand on essaye de vous vendre un vélo d'occasion pour ce qu'il n'est pas.

De faux vélos italiens vintage, des vélos ordinaires repeints aux couleurs d’un Peugeot… Dur de reconnaître un faux quand on est pas spécialiste. Aujourd’hui, n’importe qui peut faire sabler un vélo, le repeindre et trouver des autocollants d’origine (ou souvent refaits et disponibles sur ebay).

Pour détecter le fake, il faut avoir l’oeil exercé et connaitre les signes distinctifs propres aux marques : raccords, soudures, engravages… Il faut tout simplement jouer au jeu des 7 erreurs !

Un vélo repeint, ça se voit aussi : les angles sont moins saillants et arrondis par la peinture (les peintures epoxy d’aujourd’hui sont moins fines…). Ou encore les autocollants sont flambants neufs et dénotent avec le reste, notamment des autocollants reynolds que certains « revendeurs » n’hésitent pas à apposer.

En ce moment la mode est au faux Pinarello Dogma carbone tout droit sourcés en chine. Dans ce cas, il s’agit d’une pure fraude, d'une contre-façon. Le vendeur utilise la marque et la référence du fabriquant pour tromper l’acheteur. Pour les vélos d'occasion de références récentes et très hauts de gamme, la solution consiste à demander la photo du numéro de série du vélo et d'écrire au fabricant pour vérification.

Il y a même des Gran-bi (ces vélos avec une grande roue à l’avant sur laquelle on s’assoit) qui sont re-fabriqués presque à l’identique et revendu aux environs de 1500 € (si peu). Les annonces sont souvent ambiguës et parlent de vélos anciens, tradition, etc...


2- Les vélos fantômes

Quand on essaye de vous soutirer de l’argent pour un vélo d'occasion qui a été déjà vendu à quelqu’un d’autre.

L’annonceur utilise une ancienne annonce d’un vélo d'occasion assez cher et le propose pour un prix bien plus bas. Cette annonce ne lui appartient pas, il réutilise les photos et/ou le texte. Certains n'ont pas froid aux yeux et font ressusciter ces vielles bécanes les jours de pleine lune...

Les ficelles sont plus ou moins grosses suivant l’arnaqueur. Le plus fréquent reste celui qui est en déplacement dans un pays lointain et explique qu’il faut lui envoyer un mandat cash… ou encore régler à une tierce personne.

L'argusvelovintage l'a récemment illustré sur son précieux site web avec une arnaque de ce genre sur leboncoin. L’annonce était alléchante mais pas trop et les mails étaient très crédibles. Une simple recherche via google image permettait de retrouver une ancienne annonce de vente sur ebay avec exactement le même texte ! LeBoncoin a mis le temps mais a fini par retirer l’annonce. 


3- Les transformés

Quand on essaye de vous « refourguer » autre chose.

"C’est bizarre ce n’est pas ce que j’ai demandé !"

Vices cachés, pièces manquantes, fissures sur le cadre, craquage de la peinture ou pire : rien à voir avec ce que vous deviez recevoir.  

Malhonnêteté pure et dure nous voilà. Certains annonceurs sont peu scrupuleux et vous envoient des vélos qui n’ont rien à voir en profitant de la distance qui vous sépare.

Prenons deux exemples concrets raconté par l'Argusvelovintage : " Il m’est arrivé de recevoir des pièces de vélos et de me faire arnaquer dans deux cas :

- Règlement par Paypal et ouverture d’un litige : l’annonceur s’est dépêcher de régler le problème. A noter que Paypal, fait par défaut plus confiance à l’acheteur. Ce qui peut aussi être un problème quand on est vendeur et on à faire avec une personne mal intentionnée. C'est encore un autre sujet...

- Paiement par chèque : je n’ai rien pu faire, le vendeur était de mauvaise foi, même avec les saisies d’écran de l’annonce originale !"

La grosse erreur dans le second cas a été d’avoir des contacts uniquement par mail et ne pas avoir téléphoné à la personne.

Avoir une personne en direct au téléphone permet de créer une relation et par le jeu de questions bien posées pouvoir s’assurer de la fiabilité de votre interlocuteur. 




Comment éviter les arnaques ?

6 précieux conseils à suivre



1 - Décrochez votre téléphone

2 - Allez sur Le terrain !

A l’heure de l’ère numérique cela peut paraître ringard ou complètement dépassée mais le meilleur moyen de prévenir une arnaque c’est de se déplacer, rencontrer le vendeur et voir le vélo !!! Si vous êtes à 500 kms, débrouillez vous avec vos amis, votre réseau, il y a sans doute quelqu’un qui peut vous aider autour de vous. Allez sur le terrain, il n’y a rien de plus sûr si vous voulez limiter au maximum les risques !

3 - A défaut envoyer un email

4 - Demandez des photos

5 - Confirmez le deal par mail

Confirmez le deal par mail (utiliser des modèles types) et demander à l’annonceur de vous une répondre à chaque étape (réception paiement, envoi du colis…)

6 - Privilégier les règlements par Paypal

 Si vous avez à faire à un radin payer le 3% de plus !! 



Bonus vidéo

Bref, je fais du vélo


A lire aussi



Écrire commentaire

Commentaires : 0