interview de valentine

Golden Blog Awards Catégorie "Mode"            


www.helloitsvalentine.fr
www.helloitsvalentine.fr

Si Léa, l’héroïne de "La Bicyclette Bleue" devait être interprétée aujourd'hui, Valentine aurait sans doute le premier rôle. Cette citadine qui a du goût, partage ses conseils et coups de cœur sur son blog éponyme "Hello It's Valentine". Élu Golden Blog Award catégorie "mode" en 2012, Velook ne pouvait pas espérer meilleur témoignage.

En effet, Valentine a plusieurs rêves dont celui de "faire du vélo tous les jours" mais comme elle le dit si bien : "je me méfie des chauffards et des bus… Beaucoup ne connaissent pas le clignotant et ne regardent pas dans leur rétroviseur". 

  

Entre son activité professionnelle, son blog et ses multiples sollicitations, elle a bien voulu répondre à trois questions :




Velook - Tu roulais avec un vélo vintage Peugeot. Aujourd'hui avec un vélo au style rétro bien sympa mais penses-tu un jour franchir le cap du vieux vélo pliant ?

Valentine - Je n'en ai pas l'utilité mais j'aime le vintage en général. Pour les vélos encore plus : c'est chouette de rouler avec un deux roues ayant traversé les années. Il a une vraie histoire (qu'on ignore en général). Ce vélo Peugeot je l'ai repeint à la bombe blanche et ai donc recouvert les stickers Peugeot d'origine... Oups !

 

Velook - Les boutiques vintages ne proposent jamais de vélos "old school". Pourquoi n'ont-ils pas compris qu'en plus d'être un moyen de transport, c'est aussi un accessoire de mode?

 

Valentine - Parce que la France, comme sur pas mal d'autres points, est super en retard pour ça. Il y a une demande (qui s'ignore encore un peu, peut-être) mais pas d'offre. 

www.helloitsvalentine.fr
www.helloitsvalentine.fr

www.helloitsvalentine.fr
www.helloitsvalentine.fr

Velook - Tu as voyagé récemment à Amsterdam, la capitale du vélo. Quel souvenir gardes-tu des vélos rencontrés là-bas ?

 

Valentine - Les vélos hollandais ont la classe ! On se tient bien droit dessus, les routes sont plates donc on se fatigue moins en pédalant.

Beaucoup de vélos cargos aussi : ce qui prouve qu'il existe réellement un art de vivre au quotidien, mêlant vélo, enfants et shopping "facile". Les amstellodamois font tout avec facilité, j'ai vu passer des vélos cargos remplis d'enfants : c'est cool, le papa ou la maman a l'air de gérer ! Jamais je n'ai assisté à ça à Paris : la ville n'est pas configurée pour ça.

La seule chose qui m'a surprise est que, malgré leur attachement aux vélos et à l'usage quotidien qu'ils en ont à Amsterdam, ils les maltraitent un peu. Beaucoup de vélos sont attachés mais gisent par terre, sales, cabossés. On voit bien que pour la plupart des gens c'est un mode de transport UTILE et non esthétique.

Mais je rêve d'y habiter un jour. Même pour une durée déterminée. Je sature de l'incivilité des parisiens, des voitures et des comportement agressifs des taxis.





Écrire commentaire

Commentaires : 0