5 conseils avant d'acheter un casque de vélo d'occasion pour enfant

Comment trouver le casque d'occasion pour enfant idéal?

Depuis le 22 mars 2017, la loi impose aux moins de 12 ans de porter un casque à vélo.

 

Chers enfants, pas de panique, vous ne risquez pas de recevoir une amende en cas d'oubli... Seul vos parents sont responsables pour la modique somme de 90€. En effet, une personne transportant ou accompagnant un enfant de moins de 12 ans sans casque à vélo devra s’acquitter d’une amende de quatrième classe.

 

 




Chers parents, vous êtes maintenant avertis. Certes, vous pouvez contester cette mesure, la trouver injustifiée, inefficace ou liberticide mais il vous faudra vous faire une raison car "nul n'est censé ignorer la loi".

 

Vous devez vous dire qu'il est temps... d'ouvrir une boutique de casques de vélo vue le nombre de familles ayant besoin de s'équiper. Malheureusement les grandes enseignes ont déjà prévu le coup et les stocks de chez Decathlon sont loin d'être épuisés. 

 

Plus sérieusement, vous êtes certainement à la recherche d'un casque pour votre enfant et si possible robuste tout en étant pas trop cher. Le casque de vélo d'occasion pour enfant est une solution qui peut vous permettre d'obtenir le meilleur qualité-prix.

 

 

Pour vous aider dans vos recherches voici 5 conseils, sans trop de "blabla", pour bien choisir un casque de vélo d'occasion pour enfant:

1- Choisir une taille adaptée

La taille du casque doit impérativement être adaptée au crane de votre enfant.

Pour être certain d'acheter un casque d'occasion parfaitement ajusté à votre enfant, vous devrez vérifier :

- l'age de l'enfant qui le portait;

- l'étiquette de la taille indiqué à l'intérieur du casque;

- l'essayer sur votre enfant.

2- Une bonne ergonomie

Le casque de vélo d'occasion devra être facile à manier et à régler. L'idéal est de trouver un casque que votre enfant pourrait facilement mettre tout seul (bien que vous devrez toujours vérifier).

3- Le confort

Un enfant qui fait une crise de nerf à chaque fois que vous lui demandez de mettre son casque à vélo peut très rapidement vous décourager de vous déplacer à vélo avec lui... Malheureusement la cause de ces "chouinements" provient souvent de l'inconfort de certains casques à vélo. Perdre du temps à faire essayer plusieurs casques à votre enfant, vous en fera gagner pour la suite.




4 - L'absence de choc

Le casque d'occasion doit impérativement être en bon état général que ce soit les fixations, la structure rigide ou les lanières.

Concernant les rayures, rien de grave. C'est tout le charme de l'occasion...

5 - Pour une fois, privilégié l'achat d'un casque neuf

Etes-vous bien certain qu'économiser 10 ou 20 euros pour la sécurité de votre enfant soit réellement un bon choix ? Bien sur que non.

Sensibilisé tout récemment à cette option anté-velook : "renoncer à l'occasion pour privilégier le neuf", nous avons été convaincu par nos amis twittos.

En effet, la matière protectrice du casque peut s’altérer avec le temps, l'environnement de stockage, et des chocs qui ne laissent pas de traces sur le plastique de décoration peuvent se dissimuler.


Le casque de vélo que les enfants s'arrachent !


A lire aussi



Écrire commentaire

Commentaires : 0