Qui sera le disrupteur des vélos d'occasion?

"Retour dans le futur", c'est pour tout de suite?

On se demande parfois si Velook.fr existera toujours dans 5, 10 ou 20 ans car rien ne garantie que les vélos d'occasion aient toujours la côte auprès des français dans les prochaines années.

A l'image de chauffeurs taxis parisiens ou des hôteliers "1 étoile", le vélo d'occasion sera peut-être lui aussi touché par la DISRUPTION de nouveaux véhicules de transport...

Alors que le vélo fête tout juste ses 200 ans, essayons de voir par qui il pourrait bien être remplacé.


1- L'hoverboard où le début de la fin du vélo d'occasion?

Quelque soit votre lieu de résidence, vous êtes certainement déjà tombés sur un gyroskate, communément appelé hoverboard ou overboard. Ces fameux appareils à deux roues sur lesquels les plus jeunes adorent se rendre au collège ou au lycée sont colorés, avec parfois la musique intégrée grâce à des enceintes. Ils circulent sur le trottoir au grand dam des mémés...

Comme son nom l'indique, ce mode de transport électrique semble avoir pris la place des skates, rollers et trottinettes. Il associe vitesse, petite autonomie (1h30 en moyenne) et style branché. Bien que séduisant pour un petit trajet et "marketé" pour les jeunes, son impact sur les vélos d'occasion semble pour l'instant limité mais qu'en est-il des gyropodes ? 

2 - Le gyropode, la vraie menace pour le vélo occasion?

D'après la très respectable Commission générale de terminologie et de néologie, un gyropode est un « véhicule électrique monoplace, constitué d’une plateforme munie de deux roues sur laquelle l’utilisateur se tient debout, d’un système de stabilisation gyroscopique et souvent d’un manche de maintien et de conduite ».

Juste à la lecture de cette définition, on comprend qu'on a affaire à un moyen de transport sérieux qui pourrait faire du mal aux vélos urbains d'occasion.

En effet, ce type d'engin est de plus en plus utilisé par les étudiants et les salariés. En outre, de nombreuses visites guidées de centre ville sont proposées sur ces petits appareils et dans certaines villes, la police municipale en est même équipée.

Pourtant, ce moyen transport n'est pas encore près de remplacer votre vélo vintage ou vtt d'occasion pour un raison simple : il est interdit à un gyropode de rouler sur la route car il est considéré par la réglementation européenne comme un véhicule non motorisé s'il est conduit par un piéton. En France, le gyropode ne peut donc être utilisé en agglomération que sur les trottoirs et aires piétonnes, sous réserve d'une vitesse maximale de 6 km/h. Le gyropode ne remplacera pas votre vélo d'occasion d'aussi tôt mais nous ne serions pas étonnés de le voir apparaître dans les troc vélo ou sur trocathlon!

3 - Les mobylettes électriques pliables, de sérieux candidats au grand remplacement des vélos d'occasion?

Si vous n'avez jamais croisé ces engins insolites, nous préférons vous prévenir dès maintenant qu'ils vont nous envahir dans les prochains mois.

En effet, appelés scooters, mobylettes ou trottinettes électriques, ils ont déjà envahi l’Asie. Rapides, confortables, électriques et pliables, ces "machines" ont beaucoup d'atouts pour concurrencer nos vélos d'occasion. Grâce à l'explosion de la vente de vélos électriques en France, la boite de Pandore des petits moyens de transport électriques a été ouverte, pour le meilleur et pour le pire. Certains de ces "scooter" ne pèsent pas plus lourd qu'un vélo et dispose même d'un panier pour faire ses courses. Dans ces conditions, seule la réglementation lui bloque l'accès à nos rues pour les mêmes raisons que le gyropode.

Néanmoins, il est encore difficile d'évaluer si ils prendront la place des vélos ou des scooters ?

Notre avis : certainement un peu des deux...


Bonus : l'innovation pour les VRAIS vélos






Écrire commentaire

Commentaires : 0