Julien a tout plaqué pour les vélos d'occasion

Vous en avez rêvé? Il l'a fait !

vélo vintage homme cadre reconversion

Julien est un garçon au parcours atypique. C'est l'histoire d'un gars qui bossait dans une société de communication pour le compte de grandes entreprises. Un jour, il décide de monter le premier site collaboratif autour du vélo, AllInBike, dont on vous a déjà parlé ici. Puis quelques mois plus tard, il ouvre sa propre boutique de vente et de réparation de vélos d'occasion à Meaux.

Alors que 35% des 18-34 ans s’estiment découragés par leur travail, d'après un sondage BVA mené en avril 2016, l'histoire de Julien devrait leur remonter le moral. Elle reflète une double tendance dans nos sociétés (principalement urbaines) : ces cadres qui décident de changer de vie... attirés par les vélos d'occasion ! Le témoignage de Julien, que vous allez découvrir ci-dessous, n'est pas le premier du genre. Thierry sur France Info ou Julie dans l'Obs nous racontaient déjà comment quitter son job pour se reconvertir dans le vélo d'occasion.

On a donc demandé à Julien de nous raconter comment tout ceci est arrivé.

catalogue de vélos d'occasion
vélo de course vintage
velo vintage femme mercier

VELOOK : Julien, c'est parce que tu t'ennuyais dans ton openspace que tu as décidé de créer AllinBike puis d'ouvrir ton magasin de vélos d'occasion ?

Julien : Oui et non. Je pense que chacun d'entre nous est un jour ou l'autre rattrapé par sa passion. Il est vrai que mon ancien métier (de conseil en investissement publicitaire on et offline) avait quelque chose d'immatériel. J'ai ressenti le besoin de créer quelque chose de concret et à moi, la passion du vélo est venu se greffer par dessus. Ca a donné naissance à Allinbike qui se veut une plateforme d'échange collaborative autour du vélo (achat, vente, réparation, location rdv vélo...). J'ai ainsi pu connecter les connaissances de mon activité professionnel à ma passion. Le stade suivant, tout naturellement, a été de reconnecter le projet à la vie réelle, avec la création de ma boutique Les vélos Meldois. Un espace ou tout est centré sur un objet concret : le vélo. Cette boutique me permet d'avoir des échanges "réels et vrais" avec des personnes qui aiment l'objet tout autant que moi.


 

VELOOK: Qu'est-ce que le monde du vélo d'occasion t'apporte de plus dans ta nouvelle vie professionnelle?

Julien : J'ai travaillé pendant deux ans les deux activités en simultanées L'une et l'autre s'enrichissant mutuellement. D'un coté coté mes connaissances publicitaires pour gérer au mieux la notoriété du site internet (référencement gratuit et payant, partenariat, gestion de contenu...) et de la boutique (RP avec les journaux locaux, affichage local...). Et de l'autre un enrichissement de chaque instant pour la gestion de mon portefeuille client (au niveau de la négociation commerciale, compréhension des enjeux juridiques et administratifs, de la gestion de projets...) En effet, en tant qu'auto entrepeneur, je me dois de gérer tout les aspects de l'activité (négociation, communication, démarchage, administratif, gestion du temps...), cette expérience a été bénéfique au quotidien dans mon activité de la publicité.

A partir de mai 2018 je vais me concentrer à 100% à ma nouvelle activité. L'univers du vélo d'occasion m'a reconnecté à du concret, ca m'a permis de retrouver du sens à ce que je faisais. Les journées sont très différentes des unes des autres. Il n'y a pas le temps de s'ennuyer et surtout il y a de quoi apprendre tout les jours quelques soit le sujet (mécanique ou histoire d'un vélo, d'un point de vue administratif ou commercial...). Et surtout je travaille pour moi et pour quelque chose qui me passionne.


julien gérant et fondateur de allinbike et les vélos meldois

 

VELOOK: Pour celles et ceux que ta démarche pourrait inspirer, aurais-tu des conseils à leur donner pour réussir leur reconversion dans le vélo et éventuellement quels pièges a éviter?

Julien : L'idéal est d'arriver comme j'ai pu le faire à se lancer en parallèle d'une activité professionnelle déjà installé. Les risques financier sont ainsi minimisés. Cela permet de commencer à se construire une notoriété et une clientèle, et de ne pas commencer de zéro lorsque l'on se consacre à la nouvelle activité. L'enjeu est de pouvoir se dégager du temps afin de pouvoir mener les deux de front. J'ai par exemple, négocié un télétravail avec ma société pour économiser du temps de transport et ainsi être plus souple et réactif dans l'activité des vélos.

Mon autre conseil, c'est le réseautage. Il faut échanger, être curieux, se rendre à des événements... Les gens qui vous entourent peuvent vous aider par leurs compétences ou connaissances. J'ai par exemple trouvé mon local en discutant avec des commerçants du quartier ou fait la connaissance de journalistes locaux en me rendant à des réunions publiques. Autant vous dire que les deux articles que j'ai eu dans les canards locaux m'ont bien aidés !

 


Bonus

Julien nous fait visiter sa boutique !

vélo vintage d'occasion belle rue


A lire aussi


Écrire commentaire

Commentaires: 0