Mode d'emploi : vider le local à vélo des bicyclettes inutilisées

Comment remettre sur les pistes cyclables les vélos abandonnés de votre copropriété

Local à vélo

 

Le déconfinement a produit de nombreux effets sur le quotidien des français : port du masque dans les transports en commun, télétravail généralisé, disparition de la bise... Mais il a surtout eu pour effet de développer massivement l'usage du vélo. Toutes les villes, quelque soit leur taille, ont été impactée. Des pistes cyclables temporaires ont poussé à vitesse grand V et les magasins ou associations de revente de vélos d'occasion ont vu leur stock fondre dès les premières semaines.

Au moment où nous écrivons ces lignes, la France du vélo vit une double difficulté : 

  • la demande mondiale de vélo est si forte que les approvisionnement de vélos neufs arrivent aux comptes-gouttes;
  • la demande en vélo d'occasion est bien supérieure à l'offre en vélo d'occasion entraînant une inflation des prix et une rareté de ce type de biens.

Face à cette situation, les derniers lieux où dénicher des vélos d'occasion restent les halls et locaux à vélo des millions de copropriétés de l'hexagone. Ils débordent souvent de vélos inutilisés ou oubliés par leur propriétaire ayant quitté ces immeubles depuis longtemps.

Pour remettre en état ces vélos et les réinjecter dans l'économie réelle, il existe des règles simples et connues qui méritent d'être diffusées.

Il y a urgence à "offrir" aux français les vélos qu'ils désirent temps.

Un vélo n'est pas un encombrant comme les autres

Quelque soit votre profil, cet article devrait vous éclairer.

Vous êtes président d'une copropriété et vous souhaitez libérer de la place dans le local ?

Vous êtes co-propriétaires et vous êtes frustrés d'avoir un local à vélo inutilisable car saturé ? votre nouveau vélo électrique devra donc dormir dehors ?

Vous êtes locataires et vous souhaiteriez emprunter un des vélos du local qui vous paraît encore en bon état (à condition de regonfler les pneus) ?

Voici le mode d'emploi pour arriver à vos fins en toute légalité et surtout en bon intelligence.

velo syndic

Le syndic est l'acteur clé du dispositif

Le syndic de copropriété est une personne physique ou morale chargée de la représentation du syndicat de copropriété et de l'administration des parties communes d'une copropriété. Il est donc compétent pour mettre en oeuvre toutes les dispositions utiles de votre local à vélo.

Si vous êtes propriétaires, vous trouverez les coordonnées sur votre dernier appel de charges. Si vous êtes locataires, vous devriez trouver l'email ou le numéro de téléphone du syndic sur le panneau d'affichage de votre hall d'immeuble.

Ainsi, la première chose à faire est d'informer le syndic de votre volonté de libérer le local ou de récupérer un des vélos abandonnés. Vous pouvez également demander une copie du règlement pour vérifier si celui-ci n'indique pas déjà des règles de bonne gestion comme une mention sur l'interdiction des encombrants dans ce local. En effet, un vélo sans roues ou avec des pneus HS peut être considéré comme tel après plusieurs semaines sans réparation. Un local à vélo sert aux cyclistes pour stationner leur vélo pas pour stocker de la ferraille même si elle a la forme d'un vélo...

L'association de récupération de vélo est votre principal allié

Plusieurs centaines d'association de promotion du vélo proposent de récupérer les vélos abandonnés des copropriétés. Elles sont souvent membres du réseau de l'Heureux cyclage. Elles ont donc l'habitude d'être contactées pour ce type de demande. Vous pouvez retrouver toutes ces associations ici. Pour être très précis, ces associations ne les rachètent pas ni ne les réparent pour vous les restituer. Elles ont pour mission de les récupérer gracieusement. Elles remettront en état ces vélos pour les revendre ou les donner avec l'aide de leurs adhérents bénévoles ou de travailleurs en insertion.

Ainsi une fois que vous avez informé votre syndic de votre demande, vous pouvez en parallèle contacter l'association de vélo de votre quartier qui pourra vous éclairer sur les dernières opérations comparables de votre secteur. Certains d'entre-elles disposent déjà de modèles d'affiche, de courriers et de supports divers pour informer et conseiller les copropriétés.

vtt poteau

Informer et étiqueter les vélos du local

Le syndic et/ou l'association vous recommanderont une méthodologie d'identification des vélos abandonnés et le mode d'information adapté des copropriétaires et locataires.

Il est communément admis de : 

  1. Déposer une affiche dans le hall de l'immeuble indiquant que dans un délai d'un mois tous les vélos non marqués par leur propriétaire seront considérés comme abandonnés et donc évacué du local;
  2. Vous pourrez également leur rappeler qu'il ne s'agit pas un local à encombrant et qu'en aucun cas un vélo hors d'usage ne peut stationner plusieurs semaines. Il pourrait alors être considéré comme un encombrant.
  3. Nous vous recommandons de coupler cette information d'un envoi par email aux copropriétaires et du dépôt dans chaque boite aux lettre d'une copie de l'affiche.
  4. Prévoyez un délai d'un mois (hors vacances scolaires) entre le jour de l'information et la date limite pour retirer les vélos. Ne faites pas ça en plein mois de juillet/août...
  5. Vous pouvez suggérer aux habitants de votre immeuble d'identifier leur vélo en ajoutant une étiquette avec leur nom, en agrafant un papier avec leur nom...
  6. Vous pouvez également vous-même prendre l'initiative de marquer (en indiquant la date de marquage) les vélos qui vous paraissent abandonnés. Vous proposerez alors aux résidents de retirer l'étiquette de leur vélo. A la date limite, si le marquage est toujours présent, ces vélos pourront être considérés comme abandonnés.

Déjà un mois, il est temps de libérer la place

Après plusieurs semaines, les habitants ont du signaler leur vélo. Sans surprises beaucoup de vélos restent sans propriétaires identifiés.

Vous pouvez donner rendez-vous à l'association pour "débarrasser" le local des bicyclettes abandonnées. En outre, vous pouvez demander à un membre du syndic d'être présent pour éviter tout problème.

Vous pouvez également emprunter un des vélos abandonnés en communiquant au syndic votre nom ainsi que la description du vélo. Vous vous engagerez à le restituer à son propriétaire si celui-ci se manifeste (ce qui parait improbable après l'information communiquée le mois-dernier). Votre démarche étant honnête, nous vous recommandons d'être transparent.

Enfin, ne soyez pas étonné si l'association vous demande de signer une convention d'enlèvement des vélos abandonnés indiquant, le jour du nettoyage, le nombre de vélo, l'adresse de l'immeuble et la personne référente... Tout ces démarches doivent être réalisées en toute transparence.

Dans quelques semaines, ces vélos abandonnés seront remis en état pour une seconde jeunesse. Ils aideront beaucoup d'étudiants et de personnes à faibles ressources pour se déplacer. Vous aurez participer directement à apaiser votre commune. Félicitations.


Syndic : bénéficié d'une aide pour financer votre local à vélo



A lire aussi


Écrire commentaire

Commentaires: 0