J'ai testé véligo pendant 3 mois !

J'ai rangé mon vélo d'occasion pour expérimenter Véligo d'IDF Mobilité

vélo electrique de location
Crédit photo Veligo

Ils sont bleus turquoises et noirs, électriques et arpentent les rues de la région Ile de France depuis le dernier trimestre 2019. Vous les avez reconnus, ce sont les « veligo », l’offre de vélos électriques

en location longue durée proposée par la région Ile de France. A défaut de vous parler d'un type de vélo d'occasion, nous allons vous raconter notre expérience avec ce vélo de location. Cette petite reine électrique a connu un engouement après le déconfinement, plus de 10 000 pièces ayant été mises en circulation depuis mai 2020.

 

Concrètement, pourquoi un tel attrait pour ce vélo ? quels sont les avantages et les inconvénients de cette offre, réservée aux habitants de la région Ile de France ? Velook a testé ce « fameux » Veligo et vous détaille dans cet article, les « plus » et les « moins », après 3 mois d’utilisation.

vélo electrique d'occasion bleu

Véligo : ses points forts

Même acquis via le marché de l’occasion, l’achat d’un vélo éctrique représente une somme conséquente et ce, d’autant plus lorsqu’on débute dans l’aventure « vélotaf » où l’expérience peut ne pas être convaincante.

Dans ce contexte, l’offre Véligo apparaît donc appropriée ; en effet, l’engagement est limité puisque le service Véligo Location (https://www.veligo-location.fr/) fonctionne avec un système de location pour une durée de 6 mois (minimum), renouvelable une fois pour une péride de 3 mois.  En terme de tarif,
ce service est abordable et peut être pris en charge par l’employeur à hauteur de 50%, si l’utilisateur effectue ses trajets domicile – travail. Il est facturé entre 20 euros (tarif réduit pour les séniors bénéficiaires du forfait Améthyste, les étudiants de moins de 26 ans, les jeunes en insertion professionnelle, les bénéficiaires du forfait gratuité-transport ou de la réduction solidarité-transport) et 40 euros par mois. Étant précisé, qu’il s’agit là du prix de base comprenant la location du vélo avec ses antivols (intégré + une chaine), une pompe de gonflage, un chargeur de batterie ainsi que l’entretien courant effectué au cours d’une visite de contrôle. Ce prix pourra être plus important, si l’utilisateur décide de souscrire aux options proposées par le Service Veligo : assurance vol ou dommage du vélo, un casque adulte, un siège enfant, une sacoche arrière ou encore un chargeur de batterie supplémentaire.

Concernant son utilisation quotidienne, c’est à dire pour un trajet Paris intramuros de 14 kilomètres par jour (5 jours sur 7), ce vélo est pratique et simple à utiliser dans la mesure où :

  • la selle est confortable, facile à ajuster et son mécanisme bien pensé a été fait en sorte de  repousser les éventuels voleurs.
  • Le panier avant, intégré au vélo permet de transporter quelques affaires personnelles.  Il dispose également d’un tendeur, utile pour sécuriser son sac de courses et éviter les pertes en cours de route .
  • Le compteur fixé sur la partie gauche du guidon est discret et permet de visualiser les informations de base : vitesse, niveau de vitesse (de 0 à 3), niveau d’utilisation de la batterie, et nombre de kilomètres parcouru depuis la remise du vélo.
  • Comparé à une petite reine vintage des années 80, les roues sont larges et permettent d’arpenter les rues de la capitale, non exemptes d’excavation, aisément et sans craindre la crevaison.
  • L’éclairage avant / arrière est intégré au véligo et s’allume automatiquement lorsque la batterie de celui-ci est activé.
  • Un boitier dédié à l’accueil du smartphone et comportant un port USB a été apposé au centre du guidon (pratique pour suivre son trajet depuis son mobile).
  • Enfin, la position droite que l’on peut avoir sur le vélo (à condition de bien régler la selle) ce qui n’est pas négligeable pour le dos dans le cadre d’un trajet supérieur à 20 minutes.

Véligo : ses axes d’amélioration

Globalement, au quotidien, ce vélo est agréable à utiliser mais quelques points négatifs méritent d’être soulignés:

  • Le poids : ce vélo pèse près de 25 kilos et ne fait donc pas parti des plus légers du marché de l’électrique ; ce poids est largement ressenti lorsqu’on essaie de déplacer son véligo et de monter quelques marches afin de le ranger dans un local à vélo par exemple.
  • L’absence de suspension : le véligo ne dispose pas de suspension ; ce qui peut être préjudiciable à long terme pour le corps et davantage pour les personnes souffrant de problèmes au niveau des articulations. Afin d’amortir les imperfections des pistes cyclables et les excavations présentes sur les chaussées, l’utilisateur doit prendre soin de les anticiper en évitant tout simplement l’excavation (quand c’est possible) ou bien en les affrontant en mode « danseuse » sur le vélo.   
  • L’antivol intégré : cet accessoire, pourtant indispensable, s’est grippé après 3 mois d’utilisation. Malchance de l’utilisateur, simple anomalie sur quelques vélos ou défaut de fabrication de l’antivol plus généralisé ? la question est ouverte, une intervention est en cours de programmation avec le Service Veligo Location.
vélo electrique d'occasion leboncoin

Vous l’aurez compris, pour tous les arguments détaillés ci-dessus, notre expérience « Veligo » est concluante et ce service proposé par la région Ile de France, ne peut donc être qu’une incitation à adopter le vélo électrique à long terme pour les trajets quotidiens des franciliens (lorsque cela est possible évidemment). Ne reste qu’à souligner que d’une manière générale, à vélo (électrique ou pas d’ailleurs) la prudence reste de mise car,  en Ile de France, et ce, malgré les efforts déployés ces derniers mois ( avec l’implantation des coronapistes notamment), de nombreuses rues sont encore dépourvues de pistes cyclables et le conservatisme automobile encore bien ancré dans les mentalités.


Bonus vidéo : Véligo, le vélo à assistance électrique de location


A lire aussi


Écrire commentaire

Commentaires: 0