Après l'avoir aidé à acheter un vélo d'occasion...

...NOTRE DÉPUTÉ RÉPOND À QUELQUES QUESTIONS "VÉLO"

 

Ce nouvel article fait suite au précédent billet consacré à notre action de lobbying "pro-vélo" auprès du député de notre circonscription, Guillaume Gouffier-Cha.

Intitulé "Comment nous sommes allés à l'Assemblée nationale avec notre député... après l'avoir aidé à trouver un vélo d'occasion!", ce témoignage a eu un écho bien plus large qu'on ne pouvait l'espérer.

Pour conclure cet expérience "parlementaire", nous avons souhaité interroger Guillaume sur sa vision du vélo.

Pour être très franc avec vous, nous avions un à priori négatif à interroger un homme politique. Nous avions "peur" de n'aboutir qu'à un discours "langue de bois", consensuelle et sans fond, à l'image des interviews télé parfois contre-productifs de trop nombreux femmes ou hommes politiques. Nous vous laisserons juger par vous-même mais pour une fois vous lirez peut-être un interview politique jusqu'au bout.

En apéritif, découvrez cette courte séquence vidéo de notre député parlant de sa passion pour le...

En préparant cet article et bien après avoir interrogé notre député sur sa vision du vélo, nous avons découvert une vidéo Youtube dans laquelle guillaume, député de la 6 circonscriptions du Val-De-Marne, se présente. Le journaliste l'interroge sur ses loisirs et la réponse de Guillaume Gouffier-Cha est sans appel : "Ma grande passion, c'est le vélo". Durant cette séquence de 60 secondes, on apprend aussi que Guillaume est un grand fan du Tour de France.

Alors que nous découvrons ces images plusieurs semaines après notre périple à l'Assemblée nationale, nous comprenons mieux son intérêt pour notre projet. Comme le disait si bien Paul Eluard, "il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous".

L'interview de Guillaume Gouffier-Cha, député français, sur le vélo :

Les questions posées à notre député sont directement issues du travail de la très sérieuse et très active Fédération française des Usagers de la Bicyclette. La FUB a pour vocation d'apporter des réponses concrètes aux préoccupations quotidiennes des cyclistes et de promouvoir l’usage du vélo comme mode de déplacement quotidien.

Particulièrement impliquée durant les dernières campagnes électorales, à la présidentielle comme aux législatives, elle a soumis un questionnaire type aux candidats sur lequel nous nous sommes inspirés pour les questions de notre interview.

Velook : A quelle fréquence enfourchez-vous un vélo ?

Guillaume Gouffier-Cha : Régulièrement

 

Velook :  Le vélo pour vous c'est surtout...

GGC : Une passion de gamin, puis un loisir depuis longtemps, de plus en plus un moyen de me déplacer

 

Velook : En quelques mots, quelle est votre pratique du vélo ?

GGC : J’utilise mon vélo essentiellement pour me déplacer au sein de la circonscription, entre Vincennes, Saint-Mandé et Fontenay. C’est bien plus efficace que la voiture pour se rendre en rendez-vous. Et cela me permet également d’avoir une activité physique aussi !

  

Velook : Que pensez-vous de la mise en œuvre d'un plan vélo national ?

GGC : Il faut accompagner toutes les alternatives pour promouvoir la pratique du vélo, notamment comme moyen de déplacement au quotidien, en zone dense, mais également en banlieue.

A ce titre, les territoires sont très différemment dotés aujourd’hui. Il faut poursuivre les efforts en matière d’adaptation des voiries pour qu’elles accueillent mieux les cyclistes (pas seulement par le biais de pistes cyclables), pour que les vélos puissent être stationnés partout, et pour former tous les jeunes à la pratique du vélo, notamment dans le cadre scolaire.

 

Velook : Idem pour la mise en place d'un fond Vélo pour financer la transition cyclable (infrastructures, starts-up, initiatives locales...)? 

GGC : Il n’y a pas que les infrastructures sur lesquels il faut avancer, il faut favoriser tout l’écosystème du vélo. Le vélo ce sont aussi des services associés (magasins, réparateurs, réseau d’experts) qu’il faut promouvoir dans la ville. Il y a pleins d’initiatives citoyennes intéressantes en ce moment.

 

Velook : Quel regard portez-vous sur les mesures fiscales incitatives à l'usage du vélo (IKV, aide à l'achat VAE) et leur pérennisation?

GGC : J’y suis très favorable. Je soutiens actuellement la démarche visant à poursuivre l’aide à l’achat d’un VAE, et je resterai mobilisé sur ces questions tout au long des années à venir.

 

 

Velook : Député d'une circonscription située dans la première couronne parisienne mais travaillant plusieurs jours par semaine à Paris (Assemblée Nationale), quel regard portez-vous sur les politiques cyclables mises en oeuvre à Paris ces derniers mois ?

GGC : Paris est extrêmement bien doté en pistes et aménagements cyclables. L’aménagement des quais rive droite permet aujourd’hui d’aller de l’assemblée nationale à Chatelet en 10 minutes, par un parcours magique à l’abri des voitures et loin de la pollution. Ces aménagements me donnent envie de rentrer de temps en temps de mon bureau à l’assemblée à Vincennes en vélo, d’autant que l’assemblée vient de décider de prendre en charge les abonnements vélib et autolib, dans l’objectif de favoriser les nouvelles mobilités.

Par rapport à Paris, la petite couronne est bien moins organisée en matière de mobilités actives. Les cheminements existants sont morcelés et sans logique d’une commune à l’autre, il manque des dispositifs d’accroches et de sécurisation des vélos, notamment au niveau des stations de RER et de métro.


BONUS : Vous voulez aussi agir pour la promotion du vélo ?

Voici une solution simple, efficace et non-chronophage


Suivre l'actualité du vélo, rouler à bicyclette, prendre un Velib ou un Velov occasionnellement... Tout ça c'est très bien et on ne peut que vous inciter à continuer. Néanmoins vous pouvez faire encore mieux sans que ça ne vous coûte rien si ce n'est 3 minutes de votre temps...

En effet, le "baromètre des villes cyclables" est un sondage/enquête national permettant d'évaluer la qualité des politiques cyclables de votre commune de résidence ou de travail. Malgré les termes "baromètre" ou "politique", ce sondage est très concret : sécurité, confort, stationnement...


A lire aussi


Écrire commentaire

Commentaires : 0